CONSEILS   ACTUALITÉS   TÉMOIGNAGES

Pro-A : Engagez vos collaborateurs en les faisant monter en compétences !

Pro-A : Engagez vos collaborateurs en les faisant monter en compétences !
Pro-A : Cette formation par l’alternance développe fortement votre employabilité

Dans un contexte d’évolution permanente des métiers et pour répondre aux exigences du marché, nombreuses sont les entreprises à inciter leurs salariés à se former. La Pro-A apparaît comme un dispositif de formation pertinent, tant pour l’entreprise qui souhaite maintenir sa compétitivité dans son secteur que pour les salariés désireux de se formerGuide des bonnes pratiques. 

La Pro-A vise à favoriser la reconversion ou la montée en compétence des salariés par l’alternance, tout en développant leur employabilité. L’alternance, qui leur permet de se former sur leur lieu de travail en est d’ailleurs un atout majeur. Mis en place en 2018 par la loi Avenir professionnel, la Pro-A se décline sous trois formes : les actions de formation en alternance, les actions de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) mais aussi les actions d’acquisition du socle de compétences (CléA et CléA numérique). 

Une promotion sociale et professionnelle

Proposée aux salariés volontaires disposant d’un niveau de qualification inferieur à BAC +2 en CDI et aux salariés bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion (CUI) à durée indéterminée, la Pro-A peut également concerner les salariés placés en activité partielle, en CDI comme en CDD.

Pour la mettre en œuvre, l’entreprise doit être couverte par un accord de branche étendu par le ministère du Travail. L’effectif de l’entreprise n’est en aucun cas un critère.

Une mise en œuvre facilitée au sein de l’entreprise par les OPCO

Avec un minimum de 150 heures et l’obligation de s’effectuer en alternance, la Pro-A reste un dispositif engageant pour le salarié comme pour l’employeur. 

Pour une mise en place optimale, un état des lieux complet et efficace des besoins métiers de l’entreprise est à réaliser selon ses problématiques. Les aspirations de ses salariés à évoluer professionnellement sont aussi à recenser. Ce travail en amont est essentiel. 

Lorsqu’il y a des accords de branches étendus, les Conseillers Emploi Formation des OPCO accompagnent les projets de formation des entreprises qui les sollicitent. Ils se chargent donc de rechercher et d’analyser les critères de branches afin de circonscrire les formations et certifications éligibles.

Une prise en charge du coût réel de la formation

Jusqu’au 31 décembre 2022, grâce à l’enveloppe débloquée pour la relance de l’activité par le gouvernement, les OPCO soutiennent les entreprises jusqu’à 9 000 € par salarié. D’autres frais peuvent également être assumés par les OPCO selon les différents accords de branches qui peuvent comprendre les salaires, mais également les frais annexes de déplacement et/ou d’hébergement. 

La formation et la montée en compétence des salariés est essentielle pour maintenir leur employabilité et les fidéliser. C’est principalement en cela que le dispositif Pro-A est une belle opportunité. 

Besoins d’informations?

Nous vous répondons